Réunion de coordination et de concertation avec le Ministère de la Santé pour élaborer conjointement une feuille de route commune afin de garantir la disponibilité des produits pharmaceutiques aux niveaux des différents établissements hospitaliers

Le Ministre de l’Industrie Pharmaceutique, Mr Ali Aoun et le Ministre de la santé Abdelhak Saihi ont présidé conjointement ce lundi 24 Octobre 2022, une réunion de coordination et de concertation, en présence des cadres et directeurs généraux des deux ministères ainsi que les responsables des établissements sous tutelle : Groupe public Saidal, de l’Agence Nationale des produits Pharmaceutiques, de la Pharmacie Centrale des Hôpitaux, et de l’institut Pasteur.

Cette réunion première du genre se veut être un signal fort adressé par les premiers responsables des secteurs, qui ont clairement affiché leurs volontés d’instaurer une coordination entre les deux départements ministériels en vue d’élaborer conjointement une feuille de route commune pour garantir la disponibilité et l’approvisionnement continu des produits pharmaceutiques aux niveaux des différents établissements hospitaliers à travers le renforcements et la mutualisations des efforts en surmontant les éventuelles difficultés dans l’intérêt suprême des patients et de leurs prise en charge thérapeutique.

A travers leurs différentes interventions, les deux ministres ont mis l’action sur l’importance d’une action coordonnée et concertée entre les différents directions et a tous les niveaux, dans une démarche inclusive et complémentaire ; pour ce faire ils ont appelé à la création d’un espace d’échange et de communication et à la tenus de rencontre périodique mensuelle pour examiner les différentes problématique, les solutionner et suivre leur mise en œuvre sur le terrain.

Lors de cette réunion, le Ministre de l’Industrie Pharmaceutique a donné un certain nombre d’instructions et de directives permettant de renforcer et de rendre opérationnelle, la coordination et la coopération entre les deux ministères, de ce fait il a été décidé:

  • Que les dossiers des études cliniques relèveront des prérogatives du Ministère de la Santé,
  • de même que les attestations de régulation pour les pièces de rechange destiné à la maintenance équipements médicaux qui devront être délivré par les service du Ministère de la Santé.
  • S’agissant de l’élaboration de la nomenclature des médicaments notamment des médicaments essentiels, c’est dorénavant une mission qui incombe au Ministère de la Santé, qui devra l’établir en coordination avec les services compétents du Ministère de l’Industrie Pharmaceutique.

 

Enfin, Mr Le ministre de l’Industrie pharmaceutique a saisi l’occasion pour réitérer sa décision d’abroger l’obligation de présenter les études de bioéquivalences et leurs validations dans les dossiers d’enregistrement des médicaments, une décision qualifiée de responsable, prise après consultation de spécialistes dans le but de lever des obstacles qui se sont dressés devant les investisseurs.

Il a également annoncé la détermination du ministère de l’industrie Pharmaceutique d’éradiquer le phénomène de vente illégale de médicaments dits cabas introduits frauduleusement dans le pays et vendu à travers les réseaux sociaux sans aucun contrôle ni de leurs qualité, leurs l’innocuité et de leurs efficacité soulignant qu’aujourd’hui ce dossiers est l’une des priorités de l’Inspection générale du ministère de l’industrie pharmaceutique.