L’observatoire de veille sur la disponibilité des produits pharmaceutique se réunit en session ordinaire et annonce l’élargissement des dispositions des réquisition aux médicaments sous tension

L’observatoire de veille sur la disponibilité des produits pharmaceutique s’est réuni en session ordinaire, en visioconférence , ce lundi 28 février 2022, avec la participation des membres représentants du Ministère de la Défense Nationale, du Ministère de la Santé, le Ministère du Travail de l’Emploi et de la Sécurité Sociale, l’Agence Nationale des Produits Pharmaceutiques, le comité des Experts Cliniciens, des  ordre et les syndicats des pharmaciens et des médecins, ainsi que les associations des producteurs et des distributeurs et des consommateurs.

Sous la présidence du Dr Redha Belkacemi Président de l’Observatoire national de veille sur la disponibilité des produits pharmaceutiques, la réunion a été consacrée à l’évaluation du respect de la réquisition du 18 janvier 2022 concernant les médicaments inscrit au protocole de thérapeutique Covid-19 ainsi qu’à l’étude de la disponibilité des médicaments dispensés en officines notamment les insulines et certains collyres

S’agissant des médicaments utilisés dans le cadre du protocole de thérapeutique anti-Covid-19, le président de l’observatoire s’est félicité du respect, par l’ensemble des acteurs de la chaîne du médicament, des mesures des réquisitions et qui ont contribué à une meilleure disponibilité de ces produits, avec la mise sur le marché de plus de 2 400 000 unité d’Enoxaparine, 15 millions de boites de Paracétamol, 1 150 000 de boites d’Amoxcilline +Ac clavulique , durant la période du 14 Janvier au 24 Février 2022.

À cet effet, le président de l’observatoire a annoncé que sur instruction de Monsieur le Ministre de l’industrie Pharmaceutique, certaines dispositions prévues initialement dans les réquisitions seront élargies pour les médicaments sous tension ou en rupture notamment la libération des quantités disponibles dans un délai n’excédant pas les 48H et le contrôle du respect de ces mesures par des inspections qui seront diligentées à cet effet .

La réunion a également permis l’étude de la disponibilité de certains médicaments dispensés en officines :
• S’agissant des Insulines notamment la rapide, le président de l’observation a annoncé la livraison de tous les programmes d’importation soit plus de 03 millions de boites pour l’année 2022: ainsi durant le mois de février environ 500 000 boites ont été mises sur le marché avec une livraison et une libération continue de ces produits de quoi satisfaire largement les besoins du marché , sachant que les besoins mensuels sont de l’ordre de 200 000 U.V
• S’agissant de certains collyres qui ont connu des perturbations d’approvisionnement, le président de l’observatoire a annoncé la mise sur le marché prochaine de quantité satisfaisante par les opérateurs pharmaceutiques, ainsi que la priorisation du traitement des dossiers relatifs à ces produits au niveau de l’Agence nationale des produits pharmaceutiques.

A ce propos et en vue d’améliorer la prise en charges des problématiques de disponibilité des différents produits pharmaceutique, le président de l’observatoire a annoncé qu’un nouveau texte règlementaire est en cours d’élaboration au niveau du Ministère de l’industrie Pharmaceutique, en vue de définir les différentes notions liés à la disponibilité des produits pharmaceutique ainsi que les mesures nécessaires à entreprendre en cas de perturbation de l’approvisionnement et de non disponibilité des produits pharmaceutiques notamment essentiels. Une fois finalisé, le texte sera proposé aux membres de l’observatoire et aux différents partenaires pour consultation en vue d’un éventuel enrichissement.

Par ailleurs et conformément aux instructions de Mr le Premier Ministre relatives à l’adhésion de la PCH au système de veille stratégique mis en place par le Ministère de l’industrie pharmaceutique à travers la plate-forme numérique, le président de l’observatoire a rappelé la nécessaire coordination entre la Pharmacie Centrale des hôpitaux et les services compétents du Ministère de l’industrie Pharmaceutique, afin d’anticiper les ruptures et de veiller à la disponibilité continue des médicaments à usage hospitalier..